04.93.20.21.20

Du lundi au vendredi (8h30-12h00 & 13h30-18h00)

Top
Circuit en Iran du 31 Mai au 14 Juin 2019 avec les Voyages Culturels du Club
fade
4443
tour-item-template-default,single,single-tour-item,postid-4443,mkd-core-1.1,mkdf-social-login-1.0,mkdf-tours-1.2,voyage-ver-1.2,mkdf-smooth-scroll,mkdf-smooth-page-transitions,mkdf-ajax,mkdf-grid-1300,mkdf-blog-installed,mkdf-breadcrumbs-area-enabled,mkdf-header-standard,mkdf-no-behavior,mkdf-default-mobile-header,mkdf-sticky-up-mobile-header,mkdf-dropdown-animate-height,mkdf-light-header,mkdf-fullscreen-search,mkdf-fullscreen-search-with-bg-image,mkdf-search-fade,mkdf-large-title-text,mkdf-title-with-subtitle,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0,vc_responsive
 

Circuit en Iran du Nord-Ouest et à Ispahan

du 31 mai au 14 juin 2019
Accueil / Circuit en Iran du Nord-Ouest et à Ispahan

Circuit en Iran du Nord-Ouest et à Ispahan

3290 €

par personne

Un itinéraire pour voyageurs avertis, hors des circuits classiques, permettant une autre approche, culturelle et religieuse, de ce pays fascinant. Toutefois, de manière très classique, le voyage se terminera à Ispahan, pour voir ou revoir ce joyau de l’Iran.

  • Heure de départ
    le 31 Mai 2019
  • Date de retour
    le 14 Juin 2019
  • Inclus
    Guides francophones
    Billets d’avion
    Entrées lors des visites
    Assurance assistance
    Conférences
    Guide francophone
    Transport en bus
    Circuit en pension complète
    Taxes incluses
  • Non inclus
    Supplément chambre individuelle
    Dépenses personnelles
    Boissons hors forfait
    Frais d’acheminement domicile/aéroport/domicile
    Pourboires pour les chauffeurs
    Pourboires pour les guides
    Assurance annulation
    Frais de visa
1

J1 - Paris / ISTANBUL - Téhéran

Départ de Paris en milieu de journée à destination de Téhéran par la compagnie Turkish Airlines. Arrivée en fin de soirée et transfert à l’hôtel Ibis à l’aéroport de Téhéran. Compte tenu de l’heure d’arrivée tardive, il ne sera pas servi de dîner.
2

J2 - Téhéran - Qazvin – Zanjan

Après avoir rejoint Qazvin par l’autoroute, visite des vestiges de l’ancienne capitale safavide : la porte ‘Ali Qâpu qui donnait accès au palais royal dont il ne reste que le Chehel Sotoun. Pourtant, ses plus beaux vestiges datent des Seldjoukides qui avaient fait de cette cité une étape caravanière prospère. Parmi eux : la medressa Heydariyeh et la mosquée du Vendredi, une des plus anciennes d’Iran. On visitera aussi l’Imamzadeh Hossein, et la mosquée al-Nabi cachée dans le bazar. Déjeuner à Qazvin. En route pour Zanjan, nous marquerons l’arrêt à Soltanieh pour visiter le majestueux mausolée du sultan mongol Uldjaitu Khodabendeh sur le site qu’il avait choisi pour remplacer Tabriz comme capitale impériale. Continuation pour Zanjan où nous dînerons et passerons la nuit.
3

J3 - Zanjan – Ardébil - Sareyn

Avant de quitter Zanjan, promenade dans les allées voûtées du bazar, visite de la mosquée du Vendredi, et du Rakhtshur Khaneh, un ancien lavoir collectif (déb. XXè s) reconverti en musée anthropologique. Départ pour Ardébil, berceau de la dynastie safavide, aujourd’hui capitale de la province de l’Azerbaïdjan oriental iranien. Déjeuner dans la ville. Visite du complexe religieux célèbre pour ses beaux décors de faïence bleue. On admirera notamment le mausolée de Sheikh Safi al-din, mystique soufi à l’origine de la dynastie qui a régné sur la Perse de 1501 à 1722. Nous terminerons la journée par une promenade dans le Bazar, de fondation ancienne. Puis, court trajet vers le lac de Shurabil et la petite ville de Sara’eyn, principale ville thermale d’Iran grâce à ses sources chaudes et au volcan Sâbâlân qui la surplombe de ses 4.860m. Possibilité de se baigner au centre de cure. Dîner et nuit à Sareyn.
4

J4 - Ardébil – Tabriz

Départ vers Tabriz, jadis cité-oasis à 1 350m d’altitude au pied du volcan Sahand (3 722m), et actuellement 5è ville d’iran. Sa position géographique a fait d’elle une ville tampon lors des rivalités séculaires entre pouvoirs byzantin puis ottoman, persans et caucasien, mais aussi une ville étape sur le réseau complexe des pistes caravanières entre Occident et Orient, et enfin une ville de culture mixte turco-iranienne. Ceci explique que le bazar de Tabriz, un des plus intéressants du Moyen Orient, soit une ville à lui seul. Datant du XVIIIè s, c’est un assemblage de cours, de galeries couvertes, d’entrepôts, de caravansérails, de mosquées. Déjeuner dans le bazar, où nous pourrons déguster une spécialité locale de Kebab. Après le déjeuner, départ pour la découverte de la ville : La mosquée Kabud, sévèrement endommagée par plusieurs séismes, est l’objet d’une restauration intensive. Son exceptionnel décor de céramique timouride (XVè s) lui a valu son surnom de mosquée Bleue. Puis le musée d’Azerbaïdjan, à la fois archéologique et ethnographique, la mosquée du Vendredi située dans le bazar, l’église arménienne Sainte-Marie, la plus intéressante des six églises arméniennes que compte encore la ville, et enfin le parc El Goli, bel exemple de «jardin persan» dans lequel nous pourrons dîner.
5

J5 - Tabriz - Kandovan - Tabriz

À une cinquantaine de kilomètres au sud de Tabriz, Kandovan est un village troglodyte qui, avec ses spectaculaires cônes rocheux dus à l’érosion, évoque la Cappadoce. Les maisons en terrasse, desservies par ruelles et escaliers, s’adossent les unes aux autres. De l’autre côté de la rivière, vue magnifique sur le village. De retour à Tabriz, beau point de vue depuis la citadelle Arg Ali Chah édifiée sur les ruines d’une ancienne mosquée, et temps libre.
6

J6 - Tabriz - Jolfa - Maku

Route vers la vallée de l’Araxe, grande rivière des contreforts sud du Caucase à la frontière du Nakhitchevan, et vers l’ancienne grande ville arménienne de Jolfa. En cours de route, arrêt au Hammam Kordasht d’époque safavide, récemment restauré. Juste à la sortie de Jolfa, l’Araxe apparaît. Bordée de roseaux, la rivière de couleur rouge serpente entre des canyons rocheux. Les ruines d’un caravansérail à l’entrée d’une gorge rappellent que Jolfa fut un grand carrefour commercial entre le Caucase et la Mésopotamie ainsi qu’entre la mer Noire et la mer Caspienne. Le monastère St-Stepanos (XVIè-XVIIIè s), niché dans ce très beau paysage, abrite l’une des plus anciennes églises de la Route de la Soie, dédiée au premier martyr chrétien. Cette église est coiffée d’une coupole formant une étoile à 16 branches. En fin d’après-midi, route pour Maku, autre petite ville nichée dans une gorge à quelques kilomètres de la Turquie et du Mont Ararat. Visite du palais-musée de Bâghcheh Jugh, palais régional d’époque qadjâr bâti dans un grand parc.
7

J7 - Maku - Khoy - Orumi yeh

Départ tôt le matin avec plusieurs arrêts en cours de route. Au sud de Makou, nous verrons l’église dédiée à St Thaddée (« l’église Noire »), apôtre évangélisateur, l’une des plus importantes églises arméniennes d’Iran. D’origine paléochrétienne, reconstruite et plusieurs fois restaurée, elle est située au coeur d’un paysage minéral qui lui confère encore plus de majesté. Plus au sud, à une cinquantaine de Km avant d’arriver à Khoy, arrêt à la grande citadelle de Bastam, une des principales forteresses Urartéennes (VIIè s av.). Située sur une crête rocheuse, elle n’est accessible qu’à pied. A Khoy, coup d’oeil sur la tour commémorative du saint soufi Shams-i Tabrizi, maître de Djalaleddîne Rûmi. Plus au sud encore, à Salmâs, nous découvrirons le bas-relief rupestre sassanide (IIIè-IVè s) de Khan Takhti, rare par sa localisation hors du Zagros, et unique relief sassanide en Azerbaïdjan occidental. Continuation vers Orumiyeh en longeant par endroits le lac du même nom, le plus grand d’Iran mais en voie d’assèchement, beau mais stérile car il possède une très forte teneur en sel (25% en été). Dîner et nuit à l’hôtel à Orumiyeh.
8

J8 - Orumiyeh - Hasanlu - Marāgheh

Le matin, petit tour dans la ville d’Orumiyeh, capitale de la province d’Azerbaïdjan occidental : le bazar (construit à la fin du XVIIIè s), la Mosquée du Vendredi embellie d’un mihrâb à l’époque mongole, la tour funéraire seljoukide Sé Gombad, et la maison Ansari de la fin de l’époque qajar. Après le déjeuner à Orumiyeh, départ pour le site antique de Hasanlu, important pour la chronologie de l’Iran ancien car il a été occupé de façon presque continue du VIè millénaire au IIIè s de notre ère. Puis nous rejoignons Maragheh, ancienne cité des sciences des Mongols d’Iran, à l’est du grand lac, au pied du Mt Sahand. Elle garde du XIIIè s plusieurs mausolées, parmi les premiers à être ornés de faïences bleues. Visite des tours funéraires, et du site aux ruines insignifiantes de l’observatoire du grand mathématicien et astronome Nasr ed-Din Tusi (1259).
9

J9 - Marāgheh - Bonâb - Takab - Sanandaj

Première étape à Bonâb pour visiter la mosquée Mehrâbâd au beau plafond de bois peint. Le trajet se poursuit vers le sud par la plaine agricole de Miyândoâb et Shâhindez, puis par les pentes du Zagros jusqu’à Takâb, pour visiter le grand lieu saint du zoroastrisme : Takht-e Soleïmân. Cet ensemble architectural d’époque sassanide (IIIè s) est perché au sommet d’un volcan, à 2.400m d’altitude, autour d’un lac de cratère qui servait de miroir au palais, et au bord duquel le temple du Feu est encore visible. Ce site classé au Patrimoine Mondial, est situé dans une vallée s’étendant au milieu d’une mosaïque de champs cultivés. Après la visite, nous pique-niquerons sur le site, avant de continuer notre route vers Sanandaj, capitale du Kurdistan iranien. La ville, ceinturée de montagnes, culmine à 1 480 m d’altitude. C’est ici que l’on mesure le mieux la culture et l’identité kurde à laquelle sont rattachés 4 millions d’Iraniens, soit 9 % de la population totale.
10

J10 - Sanandaj - Kermânchâh

Avant de prendre la route, petit tour dans le bazar de Sanandaj et visite de la mosquée du Vendredi d’époque qajar, d’une maison devenue musée Khânehye Kord consacré à la culture kurde et aux vestiges archéologiques de la province comme le Trésor de Ziwieh (VIIIe-VIIe s av.). Déjeuner et départ pour Kermânchâh. À l’arrivée, promenade vers les bas-reliefs sassanides de Taq-e Bostan et visite du Tekyeh Mo’aven al Molk d’époque qajar, un régal pour les amateurs de faïences historiées.
11

J11 - Kermânchâh - Hamadan

À 30 Km de Kermânchâh, arrêt à Bisoutoun, pour apercevoir le célèbre bas-relief rupestre commandé par Darius pour légitimer son pouvoir, puis à Kangavar pour jeter un coup d’oeil aux énormes ruines d’époque sassanide. Arrivée à Hamadān, ville certainement fondée à l’époque des Mèdes, et dont le nom de Hagamatana fut transformé en grec en Ecbatane. Il ne reste que des bribes de ce passé : nous verrons le site archéologique, les inscriptions de Ganj Nameh, et peut-être aussi son lion emblématique. De son passé médiéval, il reste le mausolée dit d’Esther et Mardochée, la tombe Alavian d’époque Seljoukide, le mausolée de Babataher, l’un des plus grands poètes iraniens, et le souvenir du très grand philosophe et médecin, Avicenne.
12

J12 - Hamadān - Golpayegan - Arg-é Gugad

On prend la route d’Arak pour rejoindre Ispahan. Nous visiterons la mosquée du Vendredi de Golpayegân qui conserve une salle à coupole seldjoukide (XIIè s), et, dans les environs, le mausolée safavide Boqe’h-ye Hifdahtân. A Vaneshan, arrêt à l’imamzadeh Abul-Futuh, d’époque safavide, dont la salle funéraire est surmontée d’une haute pyramide dodécagonale. Nous passerons la nuit dans une ancienne citadelle en brique crue aux angles flanqués de tours, caravansérail en temps de paix, forteresse en cas d’attaque, restaurée et transformée en hôtel : Arg-é Gugad.
13

J13 - Arg-é Gugad – Ispahan

Départ de bonne heure pour profiter des visites à Ispahan. Située au coeur d’une vaste oasis arrosée par la rivière Zayandeh Rud, la ville d’Ispahan, dont la date de fondation est encore incertaine, a été la capitale du puissant empire seljoukide. De cette période nous visiterons la Mosquée du Vendredi, monument incontournable pour comprendre l’évolution architecturale des mosquées iraniennes. De là nous irons vers le minaret d’Ali et visiterons le mausolée Harun Velajet aux intéressantes faïences et peintures. Après le déjeuner nous continuerons notre tour du quartier Shahshahân par la visite des mausolées : Darb-e-Imâm au superbe portail émaillé du XVès, Baba Kacem au dôme pyramidal du XIVè s, Ismaïl où Ali est très présent, Abu Abdhollah ou Jaffar… Enfin, visite de la mosquée Hakim, une des plus anciennes d’Iran, dont seul subsiste le portail originel d’époque Bouyide, Dans le quartier arménien, nous visiterons la cathédrale la plus célèbre, Vank, aux fresques surprenantes, ainsi que son musée.
14

J14 - Ispahan

Après le passage des Mongols, Ispahan retrouve son rôle suprême en 1598 et atteint à la splendeur avec Shah ‘Abbas le Grand et la dynastie safavide (XVIè-XVIIIè s). Elle est alors la ville des jardins et des palais, ainsi qu’un centre commercial et un passage important sur la Route de la Soie. En témoignent sa remarquable Place Royale et les bâtiments construits tout autour : la mosquée de l’Imam, à quatre iwans, la mosquée de Sheikh Lotfollah, mosquée kiosque sans minaret, le palais d’Ali Qapou à six étages, et le bazar placé sous le signe du Sagittaire, qui s’étend sur plus de deux kilomètres à travers la vieille ville. En témoignent aussi les palais construits au milieu des jardins : le Tchehel Sotoun et le Hasht Behest qui conservent de belles peintures du XVIIIè s, ainsi que les ponts : 33 arches et Khadju, le pont Shahrestan remontant, lui aux origines lointaines de la fondation de la ville.
15

J15 - Ispahan – Istanbul / Paris

Fin des visites, courte nuit et vol retour Ispahan – Paris. Arrivée à Roissy en milieu de journée.

Localisation du circuit