04.93.20.21.20

Du lundi au vendredi (8h30-12h00 & 13h30-18h00)

Top
Circuit Roumanie du 6 au 16 Sept 2019 avec les Voyages Culturels du Club
fade
4414
tour-item-template-default,single,single-tour-item,postid-4414,mkd-core-1.1,mkdf-social-login-1.0,mkdf-tours-1.2,voyage-ver-1.2,mkdf-smooth-scroll,mkdf-smooth-page-transitions,mkdf-ajax,mkdf-grid-1300,mkdf-blog-installed,mkdf-breadcrumbs-area-enabled,mkdf-header-standard,mkdf-no-behavior,mkdf-default-mobile-header,mkdf-sticky-up-mobile-header,mkdf-dropdown-animate-height,mkdf-light-header,mkdf-fullscreen-search,mkdf-fullscreen-search-with-bg-image,mkdf-search-fade,mkdf-large-title-text,mkdf-title-with-subtitle,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0,vc_responsive
 

Circuit Roumanie

du 6 au 16 septembre 2019

Circuit Roumanie

2190 €

par personne

Le Club vous propose un circuit complet en Roumanie à l’occasion du festival George Enescu qui a lieu tous les deux ans à Bucarest et dans les principales villes du pays. L’histoire récente a tendance à faire oublier que la constitution du pays est ancienne : les Romains ont colonisé la région qui marquait la frontière de leur Empire. Puis l’ancienne Dacie romaine a été divisée en principautés à l’époque médiévale, et la Roumanie d’aujourd’hui garde de ce découpage une juxtaposition de terroirs qui ont conservé leur architecture, leurs traditions et leur folklore, sans rien perdre de leur identité latine. Le calendrier de nos visites a été aménagé de façon à pouvoir assister à trois concerts dans le cadre du festival.

  • Heure de départ
    le 06 septembre 2019 Paris Bucarest
  • Date de retour
    le 16 septembre 2019 Bucarest Paris
  • Inclus
    Guides francophones
    Billets d’avion
    Entrées lors des visites
    Assurance assistance
    Conférences
    Transport en bus
    Circuit en pension complète
    Taxes incluses
  • Non inclus
    Supplément chambre individuelle
    Dépenses personnelles
    Boissons hors forfait
    Frais d’acheminement domicile/aéroport/domicile
    Pourboires pour les chauffeurs
    Pourboires pour les guides
    Assurance annulation
    Frais de visa
    Guide francophone
1

J1 - Paris / Bucarest

Arrivée à l’aéroport de Bucarest, capitale vivante et dynamique qui s’est développée au croisement des civilisations orientale et occidentale. Rencontre avec le guide francophone local et départ à la découverte de la capitale roumaine. Tour panoramique en bus. Vous verrez en particulier les grands boulevards, les places les plus importantes et les monuments remarquables de la capitale roumaine : l’Arc de Triomphe, l’édifice du gouvernement, la Caisse d’Epargne, des églises orthodoxes, l’Université, le boulevard de la Victoire. Le mélange de styles surprend mais il donne une image complète de la ville. Installation et dîner à l’hôtel en centre ville. Vers 19h00, départ pour la Grande Salle du Palais pour assister au Concert Orchestre National de France. Retour à pied à l’hôtel après le concert.
2

J2 - BUCAREST - SINAIA - BRAN -BRASOV

Le matin, après le petit déjeuner, départ vers Sinaia à travers la Vallée de Prahova en longeant le mont Bucegi aux pentes couvertes de sapins, région de montagne renommée pour ses charmantes stations d’hiver. Arrivée à Sinaia, ancienne station de villégiature royale, visite du monastère de Sinaia, érigé en 1695 par le prince Cantacuzène, et de l’Eglise Royale, restaurée à la fin du XIXe siècle par le roi Carol Ier de Roumanie, deux chefs-d’oeuvre d’architecture byzantine. Au musée d’art médiéval du monastère, vous découvrirez des icônes et des objets de cultes anciens typiques de l’art médiéval de Valachie. Ensuite, découverte du Château de Peles, considéré comme l’un des plus beaux châteaux d’Europe. Il fut la résidence d’été du monarque roumain au règne le plus long, Carol Ier. Conçu pour être sa résidence d’été, le château fut édifié entre 1875 et 1914 principalement dans le style Renaissance allemande. Déjeuner sur place au restaurant du Chasseur (Cabana Vanatoreasca), à côté du château. On continue notre route dans la Vallée de Prahova jusqu’à Azuga, pour un arrêt aux caves de l’exploitation vinicole RHEIN Prahova-Halewood, bâties en 1892, fournisseurs de la famille royale roumaine: visite des installations, dégustation de crus locaux (vins mousseux). On continue la route vers Bran, visite du célèbre château médiéval construit sur un rocher par les habitants de Brasov en 1377 pour défendre leur ville. Vlad a utilisé ce château comme quartier général pour ses incursions en Transylvanie. En 1922, la reine Marie le transforma en résidence d’été, une demeure romantique et inquiétante à la fois. Depuis quelques années, c’est un beau musée d’art médiéval, le plus connu des châteaux de Roumanie. Arrivée à Brasov et découverte de la plus grande ville construite par les colons saxons au XIIIe siècle en Transylvanie. Important centre économique, culturel et surtout touristique, son centre médiéval se trouve dans un remarquable état de conservation. Visite à pied du centre ville construit autour de la Place du Conseil, de la fameuse Eglise Noire, et de l’artère piétonnière bordée de boulangeries et d’épiceries qui ont investi de beaux bâtiments datant des XVIIIe et XIXe siècles. Installation à l’hôtel au centre ville de Brasov, dîner libre.
3

J3 - BRASOV - LACU ROSU - PIATRA NEAMT

Petit déjeuner à l’hôtel. Route vers Piatra Neamt. Premier arrêt dans le village de Harman, à une dizaine de km de Brasov, construit au XIIIe siècle et qui fait partie des nombreux sites médiévaux fortifiés de Transylvanie. Visite de l’église fortifiée de Prejmer. Située à quelques kilomètres de Brasov, l’église luthérienne fortifiée de Prejmer est la plus grande fortification saxonne de Transylvanie. Construite au XIIIe siècle par les chevaliers teutoniques dans le style gothique, elle fut fortifiée au XVe siècle avec des murs de 5m d’épaisseur. Le retable de l’église est particulièrement remarquable. On continue vers le Lac Rouge, rempli de troncs d’arbres aujourd'hui pétrifiés depuis sa création accidentelle, il y a 200 ans. Déjeuner sur place. Traversée des Gorges de Bicaz à pied, occasion de prendre des photos uniques et de s’arrêter au marché des artisans. Ensuite route pour Piatra Neamt, sur la rive gauche de la Bistritsa. La ville, très belle, propose, entre autres : le centre historique, la Cour Princière et l’église princière Saint-Jean-Baptiste fondée en 1497-1498. Si le temps le permet, visite de la section du Musée archéologique abritant une collection unique de céramiques préhistoriques de la culture de Cucuteni. Dîner et nuit à l’hôtel à Piatra Neamt.
4

J4 - PIATRA NEAMT - AGAPIA - NEA MT - DRAGOMIRNA - SUCEAVA

Petit déjeuner à l’hôtel, puis départ à la découverte de la région de Bucovine. Arrêt pour la visite de l’ensemble monastique d’Agapia, le plus grand complexe monastique de Roumanie, noyé dans les fleurs, qui donne une bonne approche de la vie des moniales en Roumanie. Les fresques intérieures furent réalisées par Nicolae Grigorescu quelques années avant de partir pour Barbizon et d’y rencontrer les précurseurs du réalisme français comme Jean-François Millet. Arrêt à Tarpesti pour visiter la maison de Nicolae Popa, créateur populaire des masques traditionnels, un des noms de référence dans l’art naïf roumain. Popa a créé un musée unique par son inédit, une présentation de nombreux et divers costumes liés aux moments significatifs de la vie en collectivité. Déjeuner en cours de visites dans un restaurant local à Targu Neamt. Visite du Monastère de Neamt, bâti au début du XVIe siècle sur le site d’une église dont le plan traditionnel fut agrandi par les maçons de Stefan cel Mare. De hautes coupoles répandent de petits points de lumière sur les fresques, qui recouvrent pratiquement tous les murs. Route pour Dragomirna, incontournable monastère roumain à découvrir lors de toute visite en Roumanie dans la région de Bucovine. Autour de collines boisées, où les sapins s’entremêlent aux chênes, à 12 km seulement de l’ancienne capitale de la Moldavie (Suceava), le monastère de Dragomirna a été bâti pendant les trois premières décennies du XVIIe siècle (monument UNESCO). Installation à l’hôtel à Succevita pour dîner et passer 2 nuits.
5

J5 - LES MONASTERES DE BUCOVINE

Petit déjeuner à l’hôtel. On commence la journée par la visite du Monastère de Moldovita, avec ses peintures soulignées de touches dorées et bleues. Les fresques les plus importantes du monastère sont « Le Siège du Constantinople » et « L’arbre de Jessé » représentant la généalogie de la famille de Jésus, l’un des thèmes spirituels européens les plus connus du Moyen Age. On verra aussi le petit train forestier nommé « Mocanita » (en fonction de l’horaire de fonctionnement, une balade sera incluse, mais cela ne pourra être confirmé que sur place). Visite d’un étonnant atelier d’oeufs peints, tradition ancestrale dans la région. Déjeuner dans une pension locale. Ensuite, visite du monastère de Sucevita, monastère-forteresse érigé entre 1581-1585 par les frères Movila. C’est l’un des plus beaux monuments d’art médiéval moldave. Les abondantes peintures, où domine la couleur verte, en font le monastère le plus décoré de Bucovine. On finit la journée par la visite du Monastère de Voronet, surnommé la « Chapelle Sixtine de l’Orient ». Il est aussi splendide aujourd’hui qu’il y a 500 ans lors de sa construction, surtout grâce à sa couleur bleue intense, le bleu de Voronet, que l’on a utilisée pour peindre les fresques sur les murs extérieurs et intérieurs, et dont on n’a pas encore découvert la composition exacte. Dîner et nuit à Sucevita.
6

J6 - BUCOVINE - MARAMURES

Petit déjeuner à l’hôtel. Départ matinal vers les Maramures, « le pays du bois », région où le folklore et les traditions roumaines sont les plus authentiques. Les métiers traditionnels, comme le tissage, la sculpture du bois, la peinture sur bois ou sur verre, sont toujours pratiqués, et transmis de père en fils. Un voyage au Maramures est, en toute saison, une superbe aventure ! En fonction des conditions de route, on traverse les montagnes via le Col Prislop. Découverte des églises en bois. Bijoux de l’art populaire et des artisans locaux, elles sont présentes presque dans chaque village. Huit de ces églises appartiennent au patrimoine de l’UNESCO. Visite de Barsana et déjeuner dans une pension locale en cours de visites. Route vers la frontière ukrainienne pour atteindre le cimetière Joyeux de Sapanta unique au monde ! Sur chaque stèle est évoquée avec humour l’anecdote la plus marquante de la vie du défunt. Visite de la ville de Sighetu Marmatiei, où l’on peut admirer quelques églises et bâtiments datant de l’époque austro-hongroise. Selon le temps, nous ferons une courte visite au Mémorial de Sighet, ancien lieu d’incarcération des prisonniers du régime communiste (ouvert jusqu’à 18h30). Route pour le village de Vadu Izei, un village typique des Maramures, et dîner chez l’habitant pour découvrir l’atmosphère unique des fêtes locales, dîner accompagné par un spectacle folklorique. Nuit à l’Hôtel à Sighetul Marmatiei.
7

J7 - SIGHET - CLUJ NAPOCA

Petit déjeuner. Départ matinal vers Cluj Napoca. Arrêt à Surdesti et visite de la plus grande église en bois d’Europe et l’une des plus fascinantes de la région de Maramures. Route vers Cluj Napoca, capitale historique de la Transylvanie. Déjeuner dans un restaurant local. Découverte du centre ville : place de l’Union, statue équestre de Matthias Corvin (roi de Hongrie né en Transylvanie), vue de sa maison, l’Eglise Gothique Saint-Michel, place de l’Opéra aux bâtiments d’époque autrichienne, cathédrale et Palais Banffy. Installation à l’Hôtel Grand Napoca 4* ou similaire en centre ville. Transfert pour le Concert dans le cadre du Festival George Enescu
8

J8 - CLUJ NAPOCA - TAR GU MURES - SIGHISOARA

Petit déjeuner à l’hôtel. On continue la découverte de la Transylvanie avec la ville de Targu Mures, visite à pied du centre-ville dominé par l’allée des roses, le Palais de la Culture (extérieur), les cathédrales orthodoxe et catholique, l’église orthodoxe en bois Saint-Michel. Arrivée à Sighişoara et découverte de la citadelle médiévale classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. La ville déploie un ensemble homogène qui, au hasard des ruelles et des places, offre une multitude de charmes. Le piéton qui aime déchiffrer une ville y trouve son bonheur : recoins de verdure, rues aux pavés disjoints, alignement de façades ventrues, bleues, jaunes ou roses. Sans oublier les passages, chemins et escaliers qui permettent de relier la ville basse à la ville haute, la tour de l’Horloge qui abrite aujourd’hui le musée d’Histoire de la ville, l’église de la Colline (visite intérieure) dédiée à Saint Nicolas. Déjeuner dans un restaurant local à Sighisoara ensuite route vers Sibiu. Arrivée à Sibiu, l’une des plus anciennes villes de Transylvanie fondée par les colons Saxons (anciennement Hermannstadt). Sibiu a su préserver son architecture médiévale, ses fortifications et son patrimoine exceptionnel, unique en Roumanie. Promenade à pied dans la ville médiévale : le tour de ce qui reste des remparts de la ville (les plus grands de Transylvanie), la Grande et la Petite Place, l’ancienne cathédrale Notre-Dame, aujourd’hui église luthérienne, la cathédrale orthodoxe, le Pont des Mensonges… Selon le temps disponible, visite du Palais Brukenthal, un des monuments baroques les plus importants de Roumanie. Érigé entre 1777 et 1787, il a servi de résidence principale au gouverneur de Transylvanie, Samuel von Brukenthal. Féru d’art, celui-ci a constitué une belle collection de peintures Renaissance et baroques (écoles flamande, hollandaise, allemande). Dîner libre et nuit à l’hôtel à Sibiu
9

J9 - SIBIU - COZIA - CURTEA DE ARGES - BUCAREST

Apres le petit déjeuner, départ pour Bucarest par une route qui longe la pittoresque Vallée de l’Olt, d’une beauté naturelle exceptionnelle. Arrêt à Cozia pour visiter le monastère érigé à la fin du XIVe siècle par le prince régnant Mircea-le-Vieux dans un cadre pittoresque sur les bords de la rivière Olt. Arrivée à Curtea de Arges et visite du monastère, érigé entre 1512 et1517 par le prince régnant Neagoe Basarab, devenu à partir de 1914 la nécropole de la famille royale de Roumanie. Visite de l’ensemble de la cour princière avec l’église St-Nicolas et les vestiges du palais voivodal. Déjeuner sur place. En fin d’après-midi, route vers Bucarest. Installation à l’hôtel en centre ville. Dîner et nuit à l’hôtel.
10

J10 - BUCAREST

Petit déjeuner à l’hôtel. Journée réservée à la visite des musées, en prévision de leur fermeture le lundi. On commence par le musée consacré au musicien George Enescu, installé dans un des plus beaux bâtiments de la Voie Victoria, le Palais Cantacuzène. Puis, visite de la Galerie d’art européen du Musée National d’Art établi dans l’ancien Palais Royal de Bucarest qui remonte à 1837. Enfin, visite du Musée d’Histoire, qui retrace l’histoire nationale des époques préhistoriques jusqu’à nos jours. Il présente notamment un moulage en plâtre de la totalité de la colonne Trajane, les bijoux de la Couronne roumaine et le trésor de Pietroasa. Déjeuner dans un restaurant typique en centre ville (auberge Hanul lui Manuc). Vers 16h00 départ pour le concert à l’Athénée, prévu à 16h30 Pour finir la journée, dîner d’adieu dans une ancienne brasserie de la ville, Caru cu Bere (Le Chariot à Bière), au son de la musique roumaine et .....vous pourrez ensuite flâner dans les rues, boire un dernier verre ou un café... Nuit à l’hôtel.
11

J11 - BUCAREST / PARIS

Petit déjeuner à l’hôtel. Vue du Palais du Parlement édifié entre 1984 et 1989, le plus grand bâtiment administratif d’Europe et le plus grand au monde après le Pentagone. La décoration intérieure, faite de marbre, de bois sculpté dans des essences rares, et de bronze, est unique au monde. Visite de l’église de la Patriarchie, bel exemple de renaissance valaque du XVIIe siècle. Visite à pied du centre historique de la ville. Bucarest a toujours été une ville de transit et de bazar ; ainsi, autour de la cour princière - la Curtea Veche - fondée au XVe siècle, une intense activité animait les quartiers environnants de Lipscani et de Gabroveni, où l’on peut admirer de belles demeures du XIXe siècle ornées de balcons en fer forgé. A midi, rendez-vous à la réception de l’hôtel pour le transfert à l’aéroport et le vol direct à destination de Paris.

Localisation du circuit

De ces temps anciens, nous visiterons les fameux monastères peints de Bucovine et de Moldavie, les églises en bois de Maramures, les villes hongroises ou allemandes de Transylvanie… sites classés au patrimoine de l’UNESCO.